CHÂTEAU DE CHERONNE – 500 ans d’histoire à 2 heures de Paris !

La première usine hydro-électrique de la Sarthe

Vous pouvez découvrir l’ancienne « usine électrique » reconvertie en gîte et la visiter sur demande.

Historique

A l’époque les propriétaires de Chéronne, qui étaient à la pointe du progrès, avaient fait équiper le domaine d’une turbine hydraulique. Celle ci fonctionnait « à l’éclusée » avec l’eau de l’étang et chargeait des batteries en 110 Volts continu. Le système permettait ainsi de faire fonctionner :

  • une machine à laver (toujours en place dans le gîte de la buanderie)
  • une voiture électrique (dont la seule trace est dans la mémoire des personnes l’ayant connue)
  • l’éclairage du château et de la ferme

L’essentiel de cette installation est encore sur place et des visites par petits groupes (maximum 15 personnes) peuvent être organisées sur demande.

La turbine hydraulique

Toujours immergée, il semble que ses pales étaient en bois et sa structure en métal. Lorsque le niveau d’eau était suffisant dans l’étang, l’opérateur ouvrait les vannes afin d’alimenter la turbine. Il choisissait ensuite soit :

  • d’entraîner un alternateur qui chargeait les batteries à l’acide
  • d’entraîner directement la scie qui se trouve à l’étage inférieur

Le tableau de contrôle en marbre, l’alternateur ainsi que tous les systèmes de courroies sont encore sur place.

La salle des batteries

Les batteries étaient des cuves en verre remplies d’acide et avec des électrodes en plomb. Elles étaient toutes en série. L’opérateur devait chaque jour « refaire les niveaux » d’acide ! Lorsque l’usine fut arrêtée, une infiltration d’acide fit tomber une grande partie du sol de la salle des batteries.

Compléter le formulaire pour obtenir votre documentation !

Choisissez votre type d’évènement dans la liste ci-dessous :