Redonner vie au Logis-porte

Objectif des travaux

Redonner vie au logis-porte du domaine de Chéronne, monument inscrit du 16ème, en participant à la restauration de la salle Renaissance qui accueillera concerts, expositions, stages de bien-être, séminaires …

logis porte

Historique du domaine

Le site classé du domaine de Chéronne, du nom de la petite rivière qui le traverse, se situe dans le Perche Sarthois. Il s’est transmis, essentiellement par les branches féminines, de génération en génération depuis 700 ans.

La première mention du logis seigneurial de Chéronne date de 1314. La construction du château a débuté au 16ème siècle pour s’achever au 18ème. Au 19ème, deux ailes latérales sont détruites et la façade est restaurée dans le style néo-renaissance.

Historique du logis-porte de Chéronne

Au 18ème siècle le fermier du domaine occupe le rez de chaussée du logis-porte, le propriétaire utilisant le reste du bâtiment comme espace de stockage et la grosse tour comme pressoir.

Au 19ème siècle, le logis-porte sert de logement pour le fermier et de bâtiment agricole.

En 1945, l’aspect de l’arcade nord est modifié à la suite d’un accident causé par l’aile d’un avion. Car à l’époque, le domaine est occupé et un atelier de réparation pour les avions est installé dans le parc. Et lors du passage de l’un d’eux sous le logis-porte une aile éventre le plafond et endommage l’arcade d’entrée.

Puis le logis-porte s’est endormi en servant d’espace de stockage et de garage.

Début des travaux de restauration

En 2003 nous constatons que le bâtiment menace de s’ouvrir en 2 verticalement, comme une coque de noix. Des fissures dans la maçonnerie permettent de voir le paysage à travers ! Un étayage d’urgence évite le pire.

De 2009 à 2011 une première phase de restauration sur cette partie qui s’ouvre (partie est, du côté de l’étang) permet, avec l’aide de la Drac, de la région et du département, de sauver le bâtiment et de lui redonner son aspect d’origine.

Réfection de la maçonnerie et de la toiture avec la création d’un bardage en châtaignier et remplacement des épis de faîtage en zinc du 19ème par les créations d’un céramiste d’art local (Philippe Ménard)

Création d'une salle de type Renaissance


Après avoir restauré une partie de l’extérieur, nous souhaitons redonner à la salle intérieur son aspect renaissance qui a pratiquement disparu au fil du temps.

Les travaux ont commencé avec le remplacement d’une poutre fragilisée au niveau d’un noeud et soutenue depuis plusieurs années par une poutrelle métallique. Une fois cette dernière sortie du bâtiment, la poutre en bois a été décollée du plafond, descendue avec des treuils accrochés à la poutre de l’étage supérieur, roulée vers l’extérieur sur des rondins en bois posés sur un échafaudage et récupérée par un camion muni d’une grue. La nouvelle poutre a suivi le même chemin dans l’autre sens.

Les maçons ont effectué la réfection du plafond en torchis avec isolation en chanvre, extirpé du sol les colmatages et remaniages en ciment pour une future restauration en petits carreaux de terre cuite, piqueté les murs pour refaire les enduits et badigeons dont la couleur originale a été mise à jour.

Au cours de ce piquetage ils ont eu la belle surprise de retrouver l’embrasure d’une fenêtre occultée par un placard. De même, des motifs sculpturaux on été retrouvés sur la cheminée. Endommagés par le temps ils seront repris par un tailleur de pierre.

La cheminée à pilastres et consoles en feuille d’achante et l’embrasure découverte

Les portes et fenêtres seront refaites à l’ancienne avec des vitraux et le passage sur le chemin sera, comme à l’époque, fermé par une porte pleine en chêne avec clous et judas.

Dessin d’Alain Barbier – architecte du patrimoine

Une recherche de financement participative

En partenariat avec la Demeure historique et Dartagnans nous réalisons actuellement une campagne de financement participatif pour les particuliers et les entreprises :

À QUOI SERVIRA LA COLLECTE ?
La restauration est estimée à 218 073,52 euros TTC

La DRAC des Pays de la Loire, la Région des Pays de la Loire et le Département de la Sarthe nous soutiennent et subventionnent les travaux à hauteur de 40%.

Il nous faut donc, pour restituer cette salle au patrimoine, trouver le complément, avec, en particulier, votre soutien et votre aide. Chaque contribution même modeste est la bienvenue.

En ordre de grandeur, les différents paliers que nous envisageons sont :

Palier 1 – 5000 euros : restauration partielle de la cheminée

Palier 2 – 10 000 euros : restauration complète de la cheminée et des deux fenêtres

Palier 3 – 20 000 € : s’ajoute aux étapes précédente la restauration des grilles ou le portail à clous avec judas à l’entrée du domaine (façade sud)

Palier 4 – 40 000 € : restauration des deux grandes portes donnant accès à la salle (façade nord)

COMMENT SOUTENIR CE PROJET ?
Vous pouvez soutenir ce projet :

– en faisant un don en ligne par carte bleue sur cette page après inscription sur le site Dartagnans
– en effectuant un virement bancaire à partir de 1 000€ après inscription sur le site Dartagnans
– pour les donateurs français seulement, en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l’ordre suivant “DEMEURE HISTORIQUE”, expédié à l’adresse suivante :
Dartagnans
Campagne : Une salle Renaissance pour le Château de Chéronne
15 rue de Milan
75009 PARIS

DES DONS DÉFISCALISABLES
Donateur français : Votre don est défiscalisable dès lors qu’il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. A la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt :

– Particulier : réduction de l’impôt sur le revenu égale à 66 % des sommes versées, dans la limite annuelle de 20 % du revenu imposable (art. 200- du CGI). Si le plafond de 20 % des revenus est dépassé, le bénéfice de la réduction peut être reporté sur les 5 années suivantes.

– Entreprise : la réduction d’impôt est égale :

– à 60 % du montant du don effectué en numéraire, en compétence ou en nature jusqu’à 2 millions d’euros de dons annuels
– à 40 % du montant du don effectué en numéraire, en compétence ou en nature au delà de 2 millions d’euros de dons annuels (sauf exception)
Le plafond annuel des dons ouvrant droit à l’avantage fiscal est de 20 000 € ou de 0,5% du chiffre d’affaires (HT), lorsque ce dernier montant est plus élevé. En cas de dépassement de ce plafond, il est possible de reporter l’excédent de réduction d’impôt au titre des cinq exercices suivants.

Les parents des propriétaires jusqu’au 4ème degré (cousin germain inclus) ne pourront pas bénéficier de la réduction fiscale ou les entreprises qui ont un lien capitalistique avec les propriétaires.