Le logis porte du domaine de Chéronne

Nos efforts se concentrent sur ce bâtiment atypique

Notre objectif est une réhabilitation complète du bâtiment en restaurant tous les intérieurs et extérieurs avec les techniques anciennes et selon l’état des connaissances sur son état originel. Nous pensons qu’il est possible de le valoriser également quant-à son utilisation. Nos réflexions nous ont amenés à envisager

 

Le logis-porte de Cheronne

Un édifice unique datant de 1550

Ce bâtiment privé semble avoir été construit vers la fin du XV ème siècle par Hervé de Chahannay (1454-1498), capitaine de 200 hommes d’armes, Sénéchal du Maine, Gouverneur du Perche, Bailli de Chartres après 1481.

Entre le XVIII ème et le début du XX ème siècle, le logis est transformé en habitation pour les fermiers, le rez-de-chaussée de la tour accueillant le pressoir et les étages dévolus au stockage. Des travaux de restauration furent engagés dans la deuxième moitié du XIX ème et au début du XX ème siècle. Des réparations furent nécessaires en raison de dégâts causés au porche par le passage d’un avion allemand durant l’occupation de Chéronne en 1944.

Architecture

Le logis symbolisait le pouvoir du seigneur souvent en conflit avec les moines du Prieuré Notre-Dame, seigneurs de la paroisse. Le bâtiment est en effet construit directement en face du Prieuré de Tuffé.

La grosse tour étant mal reliée au logis, on pense qu’un bâtiment plus ancien existait avant. Il assurait des fonctions résidentielles (cheminée Renaissance, grandes fenêtres à croisées), et défensives (ouvertures de tir).

Nous avons pris la décision de financer la partie finale de la restauration et réhabilitation complète du Logis-Porte grâce au mécénat. Une mesure indispensable pour concrétiser notre projet

IMG_20210124_113707(1).jpg
 

Une restauration titanesque

Dans les règles de l'art

Le projet de restauration est entièrement supervisé par l’architecte du patrimoine Alain Barbier, qui est lui même supervisé par l’Architecte des Bâtiments de France (ABF). Chaque projet, forme et dessin, chaque choix d’artisan et de matériau est fait dans le respect le plus strict des techniques anciennes.

Notre objectif est une réhabilitation complète du bâtiment en restaurant tous les intérieurs et extérieurs avec les techniques anciennes et selon l’état des connaissances sur son état originel. Nous pensons qu’il est possible de le valoriser également quant-à son utilisation. Nos réflexions nous ont amenés à envisager :

  • une salle au rez-de-chaussée qui pourra accueillir des concerts, des expositions, des séminaires d’entreprises et les cocktails des mariages,

  • deux appartements de luxe aux 1er et 2ème étage,

  • un accès public au sommet de la tour la plus haute du logis-porte qui offre une vue à 360 degrés sur tout le site et la vallée,

  • un petit musée avec exposition de tableaux, de documents historiques, un historique de la restauration et de costumes d’époques pour le moment conservés au château.

Pour la totale sauvegarde du bâtiment il faut reprendre le reste de la toiture et la façade ouest. Ses abords seront aménagés selon les plans et les dessins de l’époque tout en respectant les normes ERP. Et pour sa mise en valeur, il est prévu un éclairage adapté des façades et des épis de faîtage.

Nous n’avons jamais baissé les bras car nous sommes passionnément attachés à ce patrimoine historique. Et nous serions très heureux de partager cette passion  avec vous et d’écrire la suite de cette histoire avec votre aide.


Les travaux déjà réalisés :

C’est l’architecte qui, avec un souci permanent du respect des techniques de l’époque, a supervisé les travaux effectués par des artisans locaux agréés par les Monuments Historiques. Cette première tranche de travaux de 900 000 euros a permis de sauver le bâtiment et de lui redonner un bel aspect extérieur. Il a fallu reprendre une grande partie de la maçonnerie et des enduits extérieurs, restaurer la charpente et refaire la couverture. Des épis de faîtage en céramique vernissée, oeuvre originale de Philippe Ménard, ont remplacé les anciens et donné au logis-porte une dimension artistique et colorée supplémentaire.

Le résultat est remarquable mais il faut maintenant terminer la restauration, réhabiliter le site et enfin faire partager au plus grand nombre ce joyau du XV ième siècle.​

9 Plans -19.jpg
premiere phase échaffaudage.jpg
premier phase toiture ardoises.jpg
Feneêtre charpente.jpg
charpente.jpg
Capture d’écran 2021-09-14 150310.jpg
 

Un plan de restauration sur 30 ans minimum

Capture d’écran 2021-09-14 150310_edited.jpg

Une restauration d'envergure en plusieurs phases

De 2003 à 2030

L’objectif commun de la famille est de redonner vie à ce bâtiment :
2003 - étude de faisabilité
2009 à 2011 - Première phase de restauration qui a permis de sauver le logis-porte
2020 à 2022 - Deuxième phase avec la restauration de la salle renaissance du rez-de-chaussée pour accueillir des événements - (objet de notre demande d’aide)
2022 à 2024 - Troisième phase avec la création d’une cour Renaissance et des commodités
Vers 2030 - Réfection du reste de la toiture

25521289390_6497fe1bdf_o_edited.jpg

Consolidation de l'édifice

2009 à 2011

Stabilisation du bâtiment

La combinaison d’un sol relativement humide, de l’ancienne destruction d’un bâtiment sur lequel s’appuyait le logis-porte et du vieillissement du liant entre les pierres entraînait lentement mais sûrement le basculement d’une partie du bâtiment qui s’ouvrait comme une coque de noix.  Il a fallu injecter du béton et de la chaux directement dans le sol afin de rétablir la stabilité du logis-porte.

Les murs

D’importantes fissures (on voyait l’extérieur à travers …) dans les murs résultaient de ce basculement. Les parties concernées ont été déconstruites, grattées et remontées selon les même techniques et avec le même liant que lors de la construction initiale du bâtiment au XV ème siècle.

premier phase toiture ardoises.jpg

Un travail titanesque

2009 à 2011

La charpente et la toiture
Pour les mêmes raisons une grande partie de la charpente avait glissé. Là aussi il a fallu démonter et remonter, tout en remplaçant les parties les plus abîmées. La toiture en ardoises a été entièrement refaite. Le clocheton a été recouvert en bardeaux de châtaignier, en substitut de l’ardoise, comme cela devait être à l’origine.

25200390234_96281f49a8_o.jpg

Une toiture embellie

2009 à 2011

Les épis de faîtage
L’existence historique d’épis de faîtage en poterie vernissée ayant été confirmée dans la Sarthe, les anciens épis de faîtage usés en zinc ont été remplacés par des œuvres d’un céramiste local, Philippe Ménard.

Planches photos intérieur logis-porte -2.jpg

Nouvelle phase - la salle renaissance

2020 - 2022

Un magnifique garage avec une poutrelle en H pour soutenir le premier étage, une très belle cheminée renaissance maintenue par des parpaings, une très belle cuve à fuel...

DSC00407.JPG

Changement d'une poutre d'origine

2020 à 2022

Changement d’une poutre de plus de 500 ans fragilisée au niveau d’un nœud. Remplacement de deux solives autour de la chaminée, décaissment du sol, établissement des fondations du futur sol en tomette. 


 

Financement 

Aides publiques, financement propre et financement participatif.

Nous avons pris la décision de financer la partie finale de la restauration et réhabilitation complète du Logis-Porte grâce au mécénat. Une mesure indispensable pour concrétiser notre projet.

L’avantage du mécénat :

Clairement, bien que très attachés à ce bâtiment, nous avons vite réalisé qu’il nous serait impossible de concrétiser ce projet sans l’aide du mécénat. C’est pourquoi nous avons décidé de nous inscrire dans une procédure de sauvetage sous la supervision de l’organisme officiel des Demeures Historiques. C’est cet organisation qui s’occupe de redistribuer les dons des mécènes directement aux artisans ainsi que d’établir les reçus fiscaux aux donateurs.

En effet grâce à une nouvelle loi, il est maintenant possible pour tous les mécènes et donateurs de déduire jusqu’à 60 % de leurs dons aux Monuments Historiques privés.